En 2018, il y a eu 1.4 milliards de touristes dans le monde, soit une hausse de 40% depuis 2014. Selon les estimations de l’OMT (Organisation Mondiale du Tourisme), il devrait y avoir 1.8 milliards de touristes internationaux en 2030. 

Quelles conséquences pour nous et notre environnement ?

  • D’un point de vue social, le tourisme privilégie la construction de grands buildings, de routes, et le rapprochement des populations locales à ces centres touristiques, fuyant le monde rural. 
  • D’un point de vue écologique, on observe une surconsommation des ressources naturelles, une dangereuse augmentation des déchets et une pollution de plus en plus importante.

Le tourisme responsable, c’est quoi ?

On pourrait le définir ainsi : une façon de voyager respectueuse à la fois de l’environnement et des populations locales. 

Contribuer au développement économique local et respecter les populations

Il s’agit de respecter des populations rencontrées, d’écouter, de partager et de faire en sorte de choisir des prestataires qui rémunèrent correctement leurs employés, que ce soit pour les hôtels, pour les visites guidées ou bien les activités touristiques. 

Pour cela, il faut s’informer sur la situation économique et touristique du pays, sur les conditions de travail des employés dans les hôtels ou les activités touristiques et sur les coutumes locales comme le pourboire qu’il convient de laisser ou bien s’il est coutume de marchander par exemple. 

Préserver l’environnement : 

Certains sites touristiques souffrent de ce que l’on appelle l’overtourisme, c’est à dire la surfréquentation touristique d’un lieu, qui mène à sa détérioration notamment à cause des déchets générés par l’afflux de touristes. Pour l’éviter, certains sites ont décidé de fermer l’accès aux touristes ou bien d’imposer des quotas de touristes. C’est le cas de l’île de Pâques ou de l’île de Fernanda de Noronha, par exemple. Pour visiter certains lieux très touristiques, il est donc conseillé d’y aller en dehors des heures de grande affluence. Toutefois, le mieux reste de sortir des sentiers battus, de découvrir votre destination sous un autre angle que par les grands canaux touristiques.

Quelques synonymes d’un tourisme responsable : 

  • en groupe restreint,
  • plus humain,
  • plus ouvert à l’autre
  • moins consommateur
  • et plus respectueux de la Terre

Le voilier, solution clé du tourisme responsable !

En voilier, vous voyagez à bord d’un moyen de transport doux, c’est le vent qui vous fait avancer et vous ne laissez pas de trace derrière vous. Il vous offre la liberté de choisir vos sorties à terre, de choisir des activités durables et équitables. 

La voile est surtout le meilleur moyen de voyager en dehors des sentiers battus, en mini-groupes, elle permet d’atteindre des plages et des criques inaccessibles à pied, de profiter de certains sites tard le soir ou tôt le matin, en dormant au mouillage à proximité…

Embarquer sur un voilier est aujourd’hui la plus belle des manières de pratiquer le tourisme responsable. 

Retrouvez toutes nos offres de croisières en voilier sur Skippair.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.