Les skippers du Vendée Globe sont rentrés au port. Et les héros de la mer ne sont plus tout à fait les mêmes.

Fabrice Amedeo : Plusieurs fois je me suis dit : Faut que ça s’arrête là, t’es au bout de toi-même…

Après trois mois passés sur leur bateau en solitaire à affronter les éléments, les océans et leurs tourments, ils reviennent plus forts que jamais et l’émotion à fleur de peau. La mer les a changés. Ils nous racontent l’homme et le marin qu’ils sont devenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*