Il y a ceux qui piquent des fous rires tout seul sur leur bateau en improvisant des chorégraphies en plein milieu de l’océan. Et les autres qui se chambrent par mail interposé…

Alan Roura : « Il y a eu une journée où j’étais mort de rire à l’idée de me dire que j’avais Cali et Fabrice juste devant moi et qu’ils n’arrivaient pas à me lâcher.

Les skippers du Vendée Globe avaient tous un moyen bien à eux de décompresser pendant la course. Découvrez les crises de rire d’Alan Roura à la poursuite de Jean Le Cam, les danses d’Arnaud Boissières et le jour où Fabrice Amedeo s’est pris pour Dieu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*