Charme so british et bocage à la française. Les îles anglo-normandes semblent le mieux faire la synthèse de ce que les deux ex-meilleurs ennemis européens ont de plus agréables à offrir. Comme un trait d’union transmanche, Jersey, Guernesey, Aurigny, Sercq et Herm sont les têtes de pont d’un archipel composé d’un millier d’îlots. Ces terres britanniques semblent s’être égarées à l’ouest du Cotentin français. Tant mieux pour nous : une croisière dans les îles anglo-normandes en voilier n’en est que plus accessible !

Photo de Pascal, skipper professionnel et passionné par les îles anglo-normandes - Skippair

Pascal le sait bien. Notre skipper professionnel sillonne la région depuis vingt ans. Volubile et passionné, ce Normand d’origine raffole des mouillages sauvages, loin de l’agitation des marinas. Ca tombe bien : les Anglo-normandes comptent de nombreuses criques tranquilles, où jeter l’ancre pour une heure ou pour la nuit. Mais ne demandez surtout pas à Pascal son coin favori. Il serait bien en mal de vous répondre, tellement il en a. A ses yeux, tous ces endroits sont beaux et se valent. On a quand même insisté pour qu’il nous donne sa sélection des plus belles escales à voir lors d’une croisière à la voile dans l’archipel. Et devinez quoi : on a (presque) réussi à le faire choisir…

 

Les îles anglo-normandes en voilier selon Pascal :
un terrain de jeu exceptionnel, où tous les paysages sont présents et les mouillages magiques

 

Skippair : Pourquoi aimes-tu naviguer en Manche ?

Pascal : Parce que tout est intéressant dans cette région ! Les îles anglo-normandes en voilier, tout d’abord, c’est absolument magique. Et pourtant, elles sont méconnues. La plupart des Parisiens se rendent en baie de Seine. Mais, là-bas, il n’y a rien à faire ! C’est ici qu’il faut venir, à Granville, dans la baie du Mont-Saint-Michel ! D’ici, tu peux aller explorer le territoire étranger qui est juste à côté – la Bretagne ! (rires) Plus sérieusement, les skippers disposent ici d’un terrain de jeu exceptionnel, allant de la Bretagne jusqu’à la pointe de l’Angleterre, et même au-delà pour les croisières plus ambitieuses.

Si on s’intéresse plus spécifiquement aux îles anglo-normandes, laquelle préfères-tu ?

C’est une question très subjective. Il faut bien se rendre compte que dans les Anglo-normandes, tous les paysages sont présents. Chaque île est différente. Chacune bénéficie d’un microclimat, puisque, par définition, elles sont toutes entourées d’eau. Du coup, elles ont chacune leur propre caractère.

Des falaises découpées et un littoral rocheux : c'est la facette rugueuse des îles anglo-normandes
Des falaises découpées et un littoral rocheux : c’est la facette rugueuse des îles anglo-normandes – Skippair

Prenons, par exemple, Jersey, la plus grande de ces îles. La principale ville s’appelle St Helier. Comme toutes les autres cités du monde, tu y trouveras des voitures, des magasins, des caméras de vidéosurveillance, etc. Ca ressemble un peu à Londres, en fait. Et il ne faut pas oublier que l’on est dans un paradis fiscal… Il y a beaucoup d’argent ici, ce qui veut dire que les lieux sont très bien entretenus. Mais si tu visites St Helier, tu ne connaîtras pas Jersey pour autant. Le territoire insulaire est parsemé d’une multitude de villages, bien différents de la “capitale”. C’est comme un Américain qui reviendrait de Paris en disant : « j’ai vu la France ». C’est pareil si tu rentres des îles anglo-normandes, en étant juste allé à St Helier. Tu es passé à côté de beaucoup d’autres choses.

Justement, dis-nous à quoi ressemble une sortie dans les îles anglo-normandes en voilier avec toi ?

En général, je pars très tôt le matin de Granville, pour arriver vers 10h à Jersey. Là, je propose à mes passagers de faire un petit mouillage, du côté de Belcroute Bay. L’eau est limpide, ça donne envie de se baigner – mais bon, elle n’est pas très chaude… On déjeune là, on fait la sieste et seulement après, on rejoint la marina de St Helier. On n’y va pas directement. De cette façon, au moins, les gens ont vu autre chose que la ville. Ils ont eu un aperçu de ce que Jersey peut offrir. C’est important de leur montrer aussi ce visage-là de l’île.

Elizabeth Castle à St Helier (Jersey)
Elizabeth Castle, à St Helier, a été édifié au tournant du XVIIème siècle, pour défendre l’île de Jersey – Maxian (iStockphoto)

Envie de voir les îles anglo-normandes en voilier ? Consultez nos offres de croisière ou contactez-nous !

Je vogue vers les Anglo !

Mais si tu ne devais retenir qu’une seule escale, quelle serait celle où tu te rendrais en priorité lors d’une croisières aux îles anglo-normandes en voilier ?

Franchement, je n’en sais rien. Je connais particulièrement bien la région, tous les recoins, les mouillages, les entrées de rivière. Je navigue ici depuis vingt ans et je ne peux pas choisir un endroit plutôt qu’un autre. Ce serait malhonnête. Si je reprends Jersey, je peux citer Belcroute Bay, face à St Hellier, puis, en continuant vers l’ouest, Portelet Bay et St Brelade’s Bay. A cet endroit, j’apprécie d’ailleurs beaucoup le mouillage de Beauport, l’un des plus beaux que je connaisse. Quand tu te lèves le matin, il suffit d’un petit rayon de soleil sur le granit rose et les rochers découpés pour se croire à Piana, en Corse !

La baie de Beauport, sur l'île de Jersey, est l'un des mouillages préférés de Pascal, notre skipper pro
La baie de Beauport, sur l’île de Jersey – davidyoung11111 (Fotolia)

Et ce n’est pas tout. A l’est, tu peux t’arrêter face au château médiéval de Mont-Orgueil. Il est monté sur un promontoire et veille sur la baie de Grouville. A ses pieds se trouve le port d’échouage de Gorey. Mais à marée haute et protégé des vents, on peut aisément mouiller ici. Enfin, au nord de Jersey, Bonne Nuit Bay constitue une escale agréable. Et oui, comme tu le vois, on parlait français ici, il n’y a pas si longtemps… d’où ces appellations géographiques qui nous paraissent si familières. Ce n’est pas pour rien que ces îles sont anglo ET normandes !

 

Ici, il y a toujours des solutions

En dehors de Jersey, quelle autre île mérite le détour ?

Guernesey compte plein de mouillages magnifiques. Mais personnellement, quand je viens dans les îles anglo-normandes en voilier,  j’ai un petit faible pour Sercq, que les Britanniques appellent Sark. C’est un territoire hors du temps, complètement décalé. A voir absolument !

L’île d’Aurigny (Alderney island en anglais) vaut aussi le coup d’œil. Elle est la plus au nord de toutes. Elle fait face à la pointe de la Hague. Mais attention, ici, on se frotte à l’un des plus forts courants au monde. Il peut atteindre douze nœuds durant les grandes marées. On l’appelle le Raz Blanchard. C’est lui qui rend Aurigny très difficile d’accès. On ne peut s’y rendre qu’avec le courant. Idem pour en repartir. La navigation est parfois dantesque ici, mais il suffit de prévoir à l’avance et de bien calculer.

Décidément, il t’est impossible de nous donner un seul endroit !

En fait, je me sens coincé, comme face à un questionnaire à choix multiples du magazine Elle ! Tu as la réponse A ou la B, mais moi, j’aimerais te donner la D, sauf qu’elle n’existe pas ! Il y a tellement de beaux mouillages à faire en voilier dans les îles anglo-normandes que n’en retenir qu’un seul me paraît injuste. Et puis l’autre avantage de cette zone de navigation est qu’elle offre de nombreuses options différentes. Tu as toujours des solutions de repli, en fonction du vent.

Une anse abritée surplombée de fleurs jaunes, sur l'île de Sercq, ou Sark, dans l'archipel anglo-normand
L’île de Sercq fait partie des escales favorites de Pascal – Skippair

Si tu n’arrives pas à te prononcer sur ton escale favorite, peut-être pourrais-tu nous révéler un coin secret que tu aimes faire découvrir à tes passagers, lors d’une croisière aux îles anglo-normandes en voilier…

Un endroit secret ? Aujourd’hui, ça n’existe plus vraiment… Avec l’électronique, on voit tout et la plupart des gens naviguent désormais à l’aide de ces systèmes. Ce sont nos GPS. Mais il est vrai que les appareils peuvent parfois ne plus fonctionner et la cartographie ne fait pas tout. C’est pour cette raison que le sens marin demeurera toujours.

Je ne dirais donc pas que je connais des mouillages secrets, mais des coins difficiles d’accès, là oui. Ce sont de petites anses, entourées de rochers, par exemple. Elles ne sont pas forcément marquées sur la carte, mais il se trouve que je passe devant et je décide d’entrer. Comme les plaisanciers n’osent pas passer entre les cailloux, je me retrouve bien souvent tout seul au milieu de ces criques sauvages.

C’est ce que tu préfères dans la navigation à la voile ?

Pour faire simple, je dirais que j’aime tout, en dehors des marinas ! Je trouve que ce sont des garages à bateaux, des campings flottants en quelque sorte. Je préfère, et de loin, le mouillage forain, c’est-à-dire sauvage. Et dans les îles anglo-normandes, je suis servi ! Tu mets l’ancre, tu gonfles l’annexe, tu la mets à l’eau et une fois sur le rivage, tu peux marcher tranquillement.

 

A propos des îles anglo-normandes et de Pascal

On part où ? Aux îles anglo-normandes, les Channel islands en anglais. Cet archipel britannique s’étend sur environ 194 km², en mer Manche. Il est composé de cinq îles principales : Jersey, Guernesey, Aurigny, Sercq et Herm. Pour vous aider à vous y retrouver, découvrez notre top 5 des escales dans les îles anglo-normandes.

Avec qui ? Pascal est skipper professionnel. Il navigue principalement en Manche, entre France, Grande-Bretagne et Irlande. L’hiver, il jette l’ancre aux Antilles, dans les îles Vierges. Skippair vous propose d’embarquer avec Pascal sur de nombreuses croisières en voilier :

  • Miniature de l'offre de croisière Skippair avec Pascal à Jersey et Chausey
  • Miniature de l'offre de croisière et écriture Skippair avec Pascal dans les îles anglo-normandes
  • Miniature de l'offre de croisière Skippair avec Pascal à l'île de Wight
  • Miniature de l'offre de croisière Skippair avec Pascal aux îles Scilly
  • Miniature de l'offre de croisière Skippair avec Pascal en Irlande
  • Miniature de l'offre de croisière Skippair avec Pascal aux îles Vierges

Ces offres sont également disponibles en bateau privatisé. Pour toutes vos demandes de croisière dans les îles anglo-normandes, en voilier ou catamaran, n’hésitez pas à contacter Skippair !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*